Historique

Municipalité du Village de Pointe-Fortune

L'histoire de Pointe-Fortune remonte à la fin du 18e siècle. Avant 1797, les deux frères François-Pierre de Rigaud de Vaudreuil et Pierre de Rigaud de Cavagnal exploitaient ici un poste de traite de fourrures. Vers 1797, environ vingt-cinq terres ont été distribuées aux concessionnaires du Seigneur de Rigaud, parmi lesquels le Colonel William Fortune et son fils Joseph. Ce dernier, arpenteur de métier, est responsable de l'arpentage de nombreuses terres de Pointe-Fortune et des environs.

Le territoire de Pointe-Fortune, délimité à l'ouest par la frontière provinciale Québec-Ontario, à l'est par le lot 29 de la Baie de Rigaud, au sud par les terres du rang St-Thomas de Rigaud et au nord par la rivière des Outaouais, a officiellement été érigé en municipalité il y a 125 ans, le 24 août 1880. Le village s'étend sur 9.09 kilomètres carrés et se divise en trois secteurs : le noyau villageois à l'ouest, le secteur du Bois-Dansant vers le centre et la banlieue-est aux limites de Rigaud. Sis aux pieds du barrage électrique de Carillon , construit au début des années soixante, et contourné par l' autoroute 40, notre petit village a gardé son caractère champêtre et continue de développer sa vocation récréo-touristique.

Jadis habitée ou visitée par les Amérindiens, les coureurs des bois, les pêcheurs, draveurs, cageux, constructeurs de barrages, vacanciers et agriculteurs, le village de Pointe-Fortune en ce début du 21e siècle est une paisible municipalité où il fait bon vivre et où on priorise la conservation de la nature, la protection de l'environnement, le développement durable et l'accueil aux nouveaux résidents et aux nombreux pêcheurs et visiteurs.

menu